Travailler moins longtemps, mais mieux. Avec Cyril Northcote Parkinson

The Economist publie un essai qui tacle avec humour l’administration de la marine de l’époque. L’auteur de cet article audacieux se nomme Cyril Northcote Parkinson. Il dispose alors d’une solide expérience dans l’administration, est professeur d’histoire à l’université de Singapour, historien naval et théoricien de la gestion.
Dans cet essai, il lâche une phrase qui fera exploser le game : “ Le travail se développe de manière à remplir le temps disponible pour son achèvement. ”. Ça n’a pas fait rire tout le monde, mais celle-ci deviendra une sorte de loi universelle, la Loi Parkinson.