Es-tu fait(e) pour exercer un des 510 métiers manuels ?

~~ Tu as sûrement déjà entendu ces phrases dans ton entourage, ces opinions communément répandues : “Les jeunes seraient les premières victimes du chômage.”, “Ils sont moins attirés par les métiers manuels que leurs aînés.” et encore “Diplômés, ils accèdent aux emplois qualifiés.”.

L’artisanat se structure sous 4 grandes familles : l’alimentation, le bâtiment, la production et les services. Et tu vas y trouver 510 métiers manuels différents… Autant te dire que même ta grand-mère y perdrait la tête !

En France, 1 300 000 entreprises artisanales sont recensées. De quoi facilement trouver un lieu de stage/ ou maître d’apprentissage !

Peut-être que tu te demandes la différence entre “artisanat” et “métiers manuels” ? En fait, c’est la même chose. Excepté que l’artisanat apporte une définition plus précise : c’est une entreprise qui vend les produits du travail manuel fabriqués par l’artisan, voir l’équipe. ~~

Pourquoi manuel ? Qu’est-ce que ça apporte ?

Si je reprends les chiffres de l’APCMA (Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat), l’artisanat semble être la voie royale !

Des portes s’ouvrent à toi…

Avantages

STP sortons du clivage métiers manuels VS métiers intellectuels. Utiliser ses mains pour concevoir, fabriquer, créer, travailler la matière, maîtriser les outils, … demande d’avoir un cerveau opérationnel ! Je vais donc aborder le volet santé. Tu te lances dans l’artisanat alors sache que tu vas :

. Augmenter ta concentration et ta réflexion,

. Développer le sens de l’espace,

. Gérer en calcul et géométrie,

. Connaître les lois de la physique et de la chimie,

. Devenir créatif et innovant(e),

. Etre agile et plein(e) de dextérité,

. Gagner en muscles et dépenser de l’énergie,

. Apprendre à valoriser ton travail,

. …

Comment te dire, la liste est longue ! Je rajoute également que réaliser quelque chose de ses propres mains procure du plaisir (Viens dans l’artisanat, tu auras ta dose de bonheur).

via GIPHY

L’artisanat offre aussi une possibilité d’évolution de carrière rapide selon ton choix de départ.

1. Tu te sens vaillant(e) alors tu as la porte Création d’entreprise.

2. Tu es impliqué(e) dans la société alors tu as la porte Reprise d’entreprise.

3. Tu veux te donner à 100% dans la fabrication avec le moins de responsabilités possibles alors tu as la porte Salariat.

4. Tu as l’âme du partage alors tu as la porte Enseignement. A chacun sa porte ! “Parmi les Meilleurs ouvriers de France en activité, 60% sont artisans, 30% sont salariés, 10% sont enseignants.” de IthaqueCoaching. Tu vois, pas de souci, tu peux prendre de la valeur (et surtout ton travail) peu importe la porte choisie.

https://www.maxpixel.net/Opportunity-Decision-Choices-Choose-Doors-Open-1767563

 Tu prends laquelle ? Moi celle de droite.

Troisième avantage, tu n’es pas tout(e) seul(e) enfermé(e) dans ton métier. Pour avancer et innover, tu seras amené(e) à faire des collaborations (comme les artistes). Ces partenariats sont riches et importants car ils apportent de nouvelles compétences que l’artisan ne possède pas, du fait de son hyper spécialisation.

Enfin, autre avantage que je peux te citer : tu sauras faire quelque chose de tes 10 doigts ! Oui oui, à contrario de maîtriser le traitement de texte, tu produiras ou répareras des objets qui rendent le quotidien agréable. Et c’est vraiment utile ! De plus, pas besoin d’avoir un don car tout s’apprend.

Inconvénients

Que tu travailles en bureau avec les risques de terminer bigleux et avec des problèmes musculosquelettiques  😯 ou que tu fasses un métier manuel avec les risques d’être buriné et défoncé du dos, tu échapperas difficilement aux désagréments physiques (courbatures, coinçage du dos, claquage,…) et blessures (avec l’utilisation d’outils et instruments). Quel est le c** qui a dit que le travail, c’est la santé ! Par contre, en étant à l’extérieur ou dans ton atelier, tu as moins de “chance” de te choper tous les virus qui traînent alors que si tu bosses en bureau avec plusieurs collègues… Et bien faut avoir la pêche !

Ensuite, avec le travail manuel, tu vas attraper des suées, même parfois une telle transpiration, qu’il te faudra mettre de côté la coquetterie.

Pour finir, l’artisanat souffre d’un manque de reconnaissance. Ces métiers sont souvent proposés en solution de recours aux jeunes dont le système scolaire classique ne leur convient pas.

 

Comment choisir son futur métier manuel ?

Définir ton profil

Allez, je te propose un petit exercice que je fais faire à mes stagiaires en formation dans une autre vie. Un exemple ci-dessous (il faut cocher les éléments qui te correspondent) :

Je suis…

 

Je suis attiré(e) par

 

je veux devenir

Créatif(ve)

× 

Bureau

 

Expert

Habile de mes mains

 

Terrain

× 

Artiste

× 

Costaud

 

Les matériaux nobles

× 

Libre

Minutieux(se)

 

La nourriture

 

Influenceur(se)

 

 

Avec ce tableau, tu définis ton profil en cochant les points qui te caractérisent. Cela t’aidera dans le choix des métiers qui pourraient s’adapter à tes attentes. Tu dois ajouter des lignes avec d’autres caractéristiques. Avec ta pré-sélection, il te suffira ensuite de rencontrer des professionnels pour échanger sur leur secteur d’activité et peut-être même trouver une entreprise pour la phase apprentissage ou bien le stage. 

Astuce : Pour échanger avec des artisans et poser tes questions, il existe des plateformes de mise en relation entre pro et étudiants afin de préparer une immersion dans le métier de tes rêves.

Ce que je veux/ Ce que je ne veux pas faire

Les métiers chez Les Compagnons sont classés en 6 catégories (le # ne fonctionne pas sur les réseaux sociaux, j’ai vérifié. Je crois que c’est juste pour le style.) :

La recherche est ergonomique, intuitive et simple d’utilisation. Tu peux la faire par secteur d’activité, puis par métier et tout s’affiche en un rien de temps. Et il y a du choix… 

Alors va faire un petit tour sur rien que pour le plaisir de voir des métiers haut en couleurs.

Tu vas y trouver tout de même 31 métiers (Carreleur, ébéniste, peintre, boulanger, pâtissier, cordonnier, tapissier, maroquinier, charpentier, couvreur, métallier, maréchal-ferrant, tonnelier, vigneron, carrossier, chaudronnier, mécanicien,…) ! Tant des métiers d’extérieur que d’intérieur.

Pour chaque métier est dévoilé le ou les parcours possibles et le nombre d’années nécessaire pour arriver au terme de l’apprentissage.

Le site des Compagnons du Devoir référence également les offres d’emploi par métier et par zone géographique. Qui aurait pu croire qu’un “Mur de l’emploi” puisse être aussi ludique et rende les métiers aussi cool !

Enfin, là c’est fort : 6 Youtubeurs ont filmé 6 jeunes professionnels ! Des vidéos bien sympas qui donnent envie de se lancer ! Allez si toi aussi tu veux la belle vie comme le gars qui siffle dans la vidéo (1min43) : 

Il existe un autre site mis en ligne par l’APCMA : le rucher des métiers.

Donc, tu choisis un métier et cela te renvoie sur la fiche de présentation qui est plutôt bien faite. Cela te donne le nombre de personnes exerçant la profession. Tu as aussi deux encarts, un qui explique le métier et un autre qui indique les formations avec géolocalisation. Et bien sûr des métiers similaires te sont également proposés. Tu peux également visionner une vidéo témoignage. Exemple ci-dessous :

Mon atout pour faire la différence

Ainsi, avec ton profil prédéfini et ta pré-sélection de métiers, tu vas devoir te construire un style, devoir éveiller ta curiosité pour te laisser porter par la créativité et faire preuve d’innovation. Bam ! Ca c’est dit ! Dans les métiers, surtout l’artisanat créatif, pour attirer le client, nombreux conseilleront de te démarquer. Tu apprendras à développer cette corde de ton arc quand tu auras premièrement assimilé la technique. Pour les métiers manuels « peu créatifs », je pense qu’il faut plutôt chercher à créer un nouveau service et mettre à disposition différemment les compétences. Normalement, tu tireras cette vision avec l’expérience acquise.

 

Mon retour sur ma visite de la maison des Compagnons du Devoir

En 2017, j’ai visité la maison des Compagnons à Toulouse lors des portes ouvertes. Un joli bâtiment aux couleurs chatoyantes fait de briques et de forme rectangulaire avec une cour intérieure, vous accueille chaleureusement. De plus, profite du petit musée présentant les créations et les métiers manuels possibles ! Ces mêmes métiers dont les cours sont dispensés par les enseignants sur place. Chaque maison au travers de la France enseigne une variété définie de métiers. Par exemple, tu peux apprendre le métier de couvreur à Toulouse, mais pas à Nîmes.

Le personnel encadrant était accueillant et à l’écoute de mes attentes donc je me suis tout de suite sentie à l’aise. Mon profil était particulier car ne trouvant pas d’emploi dans mon secteur de prédilection (enfin ce n’était pas gagné !), je cherchais à me reconvertir. Cependant, cela n’a pas semblé être un problème pour eux !

Selon la voie que tu choisis, la mixité n’est pas encore au rendez-vous. Par exemple, au cours de la visite, j’ai pu voir les apprentis en action. Dans l’atelier charpenterie, il faut dire que l’ambiance était chargée en testostérone. Si tu es une fille et que ça ne t’effraie pas, tu pourras facilement faire la différence dans ce corps de métier !

Les apprentis Compagnons ont accès à d’excellent équipement, aux outils incontournables et aux matériaux nécessaires pour bien apprendre.

Cela a été une belle découverte ! Pour finir, j’y étais venue sans métier particulier en tête et je suis repartie avec un coup de cœur pour celui de couvreur.

Fais-nous part de ton rêve en commentaire en répondant à la question : Quel métier manuel penses-tu être fait pour toi ? 

 

 

Lucie Tomasar

Passagère universitaire, Stagiaire en France et en Irlande, Volontaire Service Civique, Saisonnière, Prolétaire et Jeune Cadre. En quête éternelle d'astuces pour rebondir, je te partage mes hacks pour te faire gagner du temps dans ton orientation.
Lucie Tomasar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.