Attention ces métiers disparaissent !

~~ En quête d’originalité ou bien obsédé(e)s par les mutations du marché du travail ? Tu veux faire partie des précurseurs ou bien tu recherches le confort psychologique (être rapidement embauché(e)) ? J’ai fait quelques découvertes qui éclaireront tes lumières. Je te fais le bilan des métiers qui vont disparaître. Posons le contexte ! ~~ 

 

 

Pourquoi certains métiers disparaissent ?

 

Les entreprises évoluent constamment selon les exigences de leur client et les compétences de leurs employés. Au cœur des métiers incontournables au sein des structures, les fiches de poste sont régulièrement modifiées et ajustées. Parfois, il devient même nécessaire de créer un nouveau poste pour satisfaire la demande. Le contexte change, donc les entreprises s’adaptent au besoin. Les nouvelles technologies, la réglementation, l’innovation, le bonheur, les exigences des clients et consommateurs, … influencent ce changement. 

Si tu souhaites que ton futur métier t’offre sécurité et développement professionnel sur le long terme, fais bien ton choix. Tu dois faire la différence entre les métiers “effet de mode” et ceux en conséquence avec une réelle transformation de la société. 

Je pense qu’il faut également comprendre la création des métiers émergents (un emploi qui répond à une demande majeure sur le long terme requérant plusieurs compétences à part entière) et les métiers simplement transformés et enrichis (certains métiers tendent à disparaître donc le salarié prend part à l’évolution de ses missions dont l’objectif est d’adapter son métier aux nouveaux besoins). Reste à savoir si c’est un marché de niche ou bien, le volume d’offres est suffisant ? 

Tu as sûrement déjà entendu autour de toi des personnes s’inquiétant pour l’avenir de leur métier. Avec le développement de la numérisation et de la robotisation, les entreprises cherchent à faciliter le travail, améliorer leur performance au service du client et, réduire les coûts et contraintes du salariat. En France, d’ici 2035, 3 millions d’emploi seront menacés par la transition numérique. L’OCDE a estimé en 2016 que 25% des métiers seraient considérablement modifiés par l’automatisation. 

La robotique supprime des métiers

 

 

Prend donc en compte ces éléments pour avoir un coup d’avance sur ton orientation. Entre nous, autant éviter de se lancer dans des études pour apprendre un métier qui va disparaître. Ci-dessous une petite liste pour connaître les métiers sans avenir.   

D’après une étude de l’Université d’Oxford en partenariat avec le Cabinet Deloitte, certains métiers seront menacés par la robotisation (le % correspond au degré d’automatisation possible) : 

Les métiers les plus susceptibles de disparaître : 

1. Démarcheur téléphonique (99%) 

2. Dactylographe (98,5%) 

3. Gestionnaire de compte financier (97,6%) 

4. Peseur, niveleur ou trieur (97,6%) 

5. Administrateur des ventes (97,2%) 

6. Comptable et gestionnaire de paie (97%) 

7. Responsable financier (97%) 

8. Employé d’assurance (97%) 

9. Employé de banques (96,8%) 

10. Responsable administratif local (96,8%) 

11. Bibliothécaire (96,7%) 

12. Assembleur (96,7%) 

13. Opérateur dans l’industrie du bois et du papier (96,5%) 

14. Opérateur de communication (96,5%) 

15. Standardiste (96,5%) 

16. Opérateur dans l’industrie textile (96,1%) 

17. Réceptionniste (95,6%) 

18. Employé de transport et distribution (95,5%) 

19. Agent d’entretien (94,4%) 

20. Peintre en bâtiment (80,9%) 

Les métiers les moins menacés : 

1. Conseiller en éducation (0,4%) 

2. Barman (0,4%) 

3. Hôtelier (0,4%) 

4. Orthophoniste (0,5%) 

5. Employé de l’éducation (0,7%) 

6. Responsable du service de santé (0,7%) 

7. Psychologue (0,7%) 

8. Autre thérapeute (0,7%) 

9. Responsable de services sociaux (0,7%) 

10. Professeur (0,7%) 

11. Instituteur (0,7%) 

12. Infirmière (0,9%) 

13. Sage-femme (0,9%) 

14. Analyste en informatique et administrateur système (1,1%) 

15. Educateur spécialisé (1,2%) 

16. Ergothérapeute (1,2%) 

17. Autre professionnel de santé (1,2%) 

18. Podologue (1,2%) 

19. Pharmacien (1,2%) 

20. Formateur métiers industriels (1,4%) 

 

Je précise que les métiers les moins menacés ne proposent pas forcément le plus de débouchés.  C’est subtil, je sais !

Avec cette base de données, tu as quelques clefs pour orienter tes études. Progressivement, je réduis ta liste de souhaits et c’est normal. Limite les mauvais choix dès le départ ! 

Astuce : ne jette pas ton dévolu sur un métier qui va disparaître ! 😉 

 

Terminons sur une touche positive : Partage en commentaire 3 métiers créés grâce à la robotique et la numérisation !

 

 

Lucie Tomasar

Qualité des infos
0
Taille article
0
Style rédactionnel
0
  yasr-loader

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.