(1/4) Les 4 stratégies incontournables et immortelles pour choisir sa formation ~ projet scolaire

Alors, tu dois faire des choix ? Et t’es pris de court aujourd’hui, pas le time ? A moins que tu ais la flemme de passer deux heures là-dessus ?  Peu importe parce qu’en vrai, les jeunes de chaque génération, depuis plus de 20 ans utilisent Les 4 stratégies incontournables pour sauter le pas. Nous les utilisons pour leur grande simplicité et parce qu’elles ont fait leur preuve. Tu te reconnaîtras forcement dans l’une d’entre elles.

Si elles ne sont pas parfaites, elles te serviront de point de départ. On ne va pas juger ces stratégies, mais montrer ce qui se fait trèèèèès largement… En les utilisant, on ne subit plus l’orientation, on la choisi.

Et puis, ça pourrait bien t’être d’une aide inestimable si tu dois remplir tes vœux aujourd’hui  (j-1 ? IZI morray)  ^^

C’est ce qu’on va voir  avec cette série de 4 courts articles, un pour chaque stratégie. Ce sera volontairement rapide à lire, et pour être le plus pratique possible je te filerai un schéma maison qui résume l’essentiel pour chacune d’elle.

Sois attentif, on commence mon ami :

La stratégie des centres d’intérêts…

les matières préférés d’abord et les idées viennent en chemin

Quand on n’a pas de rêve de gosse, ou un déclic en se disant « Ouah c’est exactement ça que je veux faire comme métier/études. », les possibilités sont infinies. C’est très positif, mais le manque d’information fait ressembler le futur à un labyrinthe dangereux. En réalité, il n’en est rien.

Puisqu’il faut choisir, alors choisissons ! L’idée est donc de réduire considérablement les choix qui s’offrent à nous. Pour ça, on s’arrête généralement sur  une filière ou une formation principale (suivant ton level), plus une autre au kazou (rejet de ta candidature, si tu changes d’avis, etc).

Pourquoi ? Parce que si jusqu’à présent aucun métier ou secteur pro. nous a sauté au yeux, il y a peu de chance qu’éplucher les fiches métiers nous enjaille d’avantage.

Comment faire ? En se concentrant  sur les matières qui nous plaisent déjà, et dans lesquelles nous sommes plutôt calés. En général cela va de pair.

Mais si ce n’est pas le cas, sache qu’il vaut mieux choisir une matière qui te passionne avec un niveau qui est juste okey (indispensable), plutôt qu’une matière où tu excelles mais qui t’ennuie déjà. Parce que l’ennuie entraîne la démotivation, les résultats peuvent alors chuter. La passion quand à elle, synonyme de motivation, nous amène plus loin que les bons résultats.

Cela ne te parle pas ? Tu n’apprécies aucune matière ? Tu as des résultats trop faible que tu ne souhaites pas améliorer ?

Eh bien quand je disais qu’il te fallait un niveau qui soit okey, je voulais dire qu’il faut que tu es des aptitudes là-dedans. Quelles soient innées ou acquises, tous les individus en ont et ça peut prendre plusieurs formes : connaissances, compétences, diplômes,…

Un ami à moi à toujours eu les mains dans le cambouis. Sans être d’un niveau exceptionnel, il pouvait démonter et remonter une grande partie de sa Derbie. On ne lui avait pas donner l’envie de s’intéresser plus aux matières « traditionnelles », et nous partagions parfois la place du fond prés de la fenêtre. Dès qu’un « Breeeeet breeeet » approchait, je le voyais instantanément tendre le cou vers l’extérieur pour tenter d’apercevoir l’engin. Celui-ci ne perdit pas plus de temps, et choisit un CAP MOTO (Certificat d’Aptitude Professionnelle). Cela lui plu, et il décida de d’obtenir ce diplôme. Aujourd’hui, il gagne sa life et est devenu un expert dans son domaine.

Tu l’auras compris, que ce soit l’odeur du bois, le dessin, faire des montages vidéo, négocier et vendre sur un vide-grenier, être polyvalent en sport…  sont autant d’indices de domaines pour lesquels tu peux explorer les formations et appliquer la stratégie.

 

 

Sylvain Blanquet

Je suis un caméléon comme toi, je vis sur la planète terre et actuellement j'occupe mon cerveau à Objectif métier.fr, la gestion de patrimoine financier, la customisation de ma moto et l'école VTT.
Grâce à un parcours labyrinthique et à ma curiosité naturelle, je souhaite vous montrer ce que vous verrez dans quelques années, et vous donner de véritables conseils d'ami.
Sylvain Blanquet

Les derniers articles par Sylvain Blanquet (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.